statut cohabit logo 1300x 100Outils de campagne : « Statut cohabitant, 100% perdant »

Afin de faire en sorte que notre campagne soit largement diffusée, auprès du grand public, des militants de nos organisations etc. nous vous proposons différents outils.

Ceux-ci peuvent être adaptés, articulés et utilisés en fonctions des situations, des publics etc.

Si vous avez des questions ou suggestions à cet égard, n’hésitez pas à nous contacter pour nous en faire part.

Lancement de la campagne 2022 et journée d'étude

18/11/2022 - Programme

 

Webinaire: stop au statut de cohabitant.e : 40 ans de combats féministes et syndicaux.

Dans le sillage du 8 mars 2022, nous avons proposé de revenir, sous la forme d’un webinaire, sur plus de quatre décennies de luttes afin de tenter de mettre à la porte, une fois pour toutes, ce statut de cohabitant.e. Avec autour de la table : Soizic Dubot (Coordinatrice de Vie Féminine), Eleonore Stultjens (Chargée d’études aux Femmes Prévoyantes Socialistes), Gaëlle Demez (Reponsable nationale des Femmes CSC) et Dalila Larabi (Membre du Bureau des Femmes FGTB et conseillère genre à la FGTB fédérale).

 

Journée de lancement de la campagne - cliquez ici

 

processed 4e02e614 7bf4 4deb aa3b d5c2ef200f46 xmhNXowyCiné-débat à Mons : " EN MARCHE : Histoire de l'homme-machine " - Cliquez ici

(29/11/2022), organisé par le PAC Mons-Borinage et le MOC Hainaut-Centre 

Ciné-débat en photos

statut cohabit logo 1300x 100Campagne du PAC CIEP MOC

Réclamer l’arrêt du statut de cohabitant·e, c’est exiger la fin de ces situations dans lesquelles des personnes, du fait qu’elles cohabitent, perçoivent un montant plus faible (que les personnes isolées) d’allocations sociales ou de suppléments, de correctifs ou d’avantages sociaux. Cela concerne par exemple quelqu’un qui est au chômage, en invalidité ou amené à recourir à l’aide sociale (RIS). Ce statut perpétue une image de la famille et des formes de vie commune bien en dehors de la réalité de beaucoup de citoyen·nes. Il véhicule des stéréotypes stigmatisants envers les allocataires sociaux, stéréotypes qui alimentent les oppositions et les divisions au sein du monde du travail et de la société avec des conséquences concrètes qui portent trop souvent atteinte à la dignité des personnes. Pour Présence et Action Culturelles (PAC) ainsi que le Centre d’Information et d’Éducation Populaire (CIEP) du Mouvement Ouvrier Chrétien (MOC), cette situation n’a que trop duré et nos associations ont décidé de mener ensemble une campagne de sensibilisation et d’information pour réclamer la fin du statut de cohabitant·e. En mutualisant les forces de nos associations d’éducation permanente, cette campagne vise non seulement à sensibiliser la population quant à l’ampleur de l’injustice de cette mesure, mais aussi à faire pression sur les autorités politiques afin qu’elles réforment la législation et fassent de la suppression du statut de cohabitant·e un élément prioritaire de leur programme lors des prochaines élections de 2024. Pour nous, la sécurité sociale doit garantir l’égalité des droits entre tous les assurés sociaux. Toute personne qui cotise doit pouvoir bénéficier des mêmes droits. Ces derniers ne peuvent plus être réduits suivant que l’on vit avec d’autres personnes, en ménage ou en simple cohabitation. À terme, les droits devront être encore davantage individualisés.

Recherche

Intranet