• AmenagementTerritoire

    L’aménagement du territoire désigne l’ensemble des politiques mises en oeuvre pour encadrer ou infléchir les évolutions d’un territoire en fonction de choix politiques et du contexte. Dans ce cadre, il aborde notamment les tensions qui existent entre le développement d’activités diverses, la création d’emplois, de logements, les problèmes de mobilité, les enjeux de santé publique ou encore la transition écologique. Comment opérer l’arbitrage entre ces différents aspects, alors que l’aménagement du territoire est un lieu d’affrontements et de rapports de force, à l’image de notre société ? Ces tensions se renforcent encore plus aujourd’hui, dans une époque marquée par la succession des crises sanitaire, écologique, sociale, énergétique...

    C’est autour de ces questions que le MOC et le CIEP vous invitent à une journée de formation.

    Date : le mercredi 15 février de 9h00 à 16h00

    Lieu : Coworking, Rue Marie-Henriette 6 à Namur

    Programme - Contact et Inscription : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

    En savoir plus

  • Formation Form

    • Prendre du recul et comprendre sa posture en tant que formateur et formatrice ;
    • Approfondir l’analyse partagée des situations rencontrées au quotidien, en faisant des liens avec des apports conceptuels et méthodologiques
    • Echanger des pratiques qui ont bien fonctionné ;
    • Co-construire des outils

    Inscription obligatoire pour le 13 février 2023 au plus tard

    Programme      -      Inscription

    En savoir plus

  • CahCIEP 30

    Raciste malgré moi

    Ensemble, déconstruisons le racisme structurel

    (Publié en 2022)

    En septembre 2021, après une longue période de confinement forcé dû à la pandémie de Covid-19, le CIEP-MOC lançait, avec la CSC-Diversité, une campagne inédite appelant à déconstruire ensemble le racisme structurel. La journée d’ouverture a rassemblé un public varié et remarquablement nombreux. Ce n’était pas seulement pour le plaisir, bien légitime, de se retrouver en présentiel par une belle journée de septembre. C’était aussi dû à l’acuité de la problématique et à la préparation qui avait préludé à cette campagne. En effet, dans les mois qui ont précédé le lancement de la campagne, le CIEP a construit et proposé, avec l’aide de BePax, des modules de formation visant à appréhender ce concept, sans doute davantage nouveau pour le Mouvement et à en déceler l’enjeu fondamental. Lutter contre le racisme structurel implique, avant toute chose, de prendre conscience et d’accepter le fait que nous sommes socialisé.es dans une société profondément marquée par un racisme qui impacte notre vie, notre manière de penser et notre subjectivité, et que cela imprègne tous les secteurs du quotidien : emploi, santé, logement, enseignement, police, etc.

    En savoir plus

  • Esper114Supprimer le statut de cohabitant·es : on a tout à y gagner !

    C’est parti ! Le 18 novembre dernier a eu lieu la journée de lancement de la campagne pour la suppression du statut de cohabitant·e. Portée conjointement par PAC (Présence et action culturelle) et le CIEP du MOC, cette campagne s’inscrit dans une longue filiation de luttes contre ce statut injuste et discriminant. Elles ont commencé dès son instauration, dans les années 1980, à l’initiative des organisations féministes, car les femmes en ont été les principales victimes, du moment qu’elles vivaient en cohabitation. Au fil du temps, d’autres mouvements ont à leur tour réclamé la fin de ce statut : syndicats, Ligue des Familles, Réseau wallon de lutte contre la pauvreté…

    Malgré les efforts, malgré les témoignages illustrant ses nombreux effets iniques, malgré les relais politiques existants, malgré les recours en justice qui donnent souvent raison aux plaignant·es, le statut de cohabitant·e persiste, résidu archaïque d’une époque patriarcale inséré au carrefour de plusieurs branches de la Sécurité sociale et de l’aide sociale.

    Depuis la pandémie de Covid-19, une brèche significative s’est produite : l’application de ce statut a été suspendue une première fois durant les confinements ; puis une deuxième fois pour permettre l’hébergement d’urgence des victimes des inondations de l’été 2021 ; et une nouvelle fois pour soutenir l’accueil chez les particuliers des réfugié·es d’Ukraine.

    Esperluette 114 : Octobre/Novembre/Décembre 2022

    En savoir plus

  • Servoce sans sens publics

    Journée d'étude : 

    Services sans-sens publics

    Mardi 17 janvier 2023 de 9h00 à 17h00 - CINEX Namur

    Invitation-Programme

    Paupérisation, difficultés d'accès aux droits sociaux, marginalisation, démotivation,....

    Les professionnel.les de l'accompagnement et de l'insertion s'accordent sur la précarisation des publics accueillis. Obligées de pallier au vide laissé par les services publics, les équipes de terrain témoignent d'un accroissement de la fracture sociale.

    Rejoignez-nous le 17 janvier 2023 pour une journée d'étude consacrée à l'analyse des phénomènes de désaffiliation sociale.

    L'après-midi sera consacrée à des ateliers d'échanges entre formateur.trices, travailleur.euses sociaux.les, les animateur.trices,.... afin de mettre en commun des solutions et bonnes pratiques pour faire face aux enjeux d'accroche et de stabilisation des publics 

    Formulaire de refus de diffusion de votre témoignage (voix/image) à compléter et envoyer au Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    En savoir plus

Formation aux enjeux de l'aménagement du territoire

AmenagementTerritoire

L’aménagement du territoire désigne l’ensemble des politiques mises en oeuvre pour encadrer ou infléchir les évolutions d’un territoire en fonction de choix politiques et du contexte. Dans ce cadre, il aborde notamment les tensions qui existent entre le développement d’activités diverses, la création d’emplois, de logements, les problèmes de mobilité, les enjeux de santé publique ou encore la transition écologique. Comment opérer l’arbitrage entre ces différents aspects, alors que l’aménagement du territoire est un lieu d’affrontements et de rapports de force, à l’image de notre société ? Ces tensions se renforcent encore plus aujourd’hui, dans une époque marquée par la succession des crises sanitaire, écologique, sociale, énergétique...

C’est autour de ces questions que le MOC et le CIEP vous invitent à une journée de formation.

Date : le mercredi 15 février de 9h00 à 16h00

Lieu : Coworking, Rue Marie-Henriette 6 à Namur

Programme - Contact et Inscription : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Lire la suite

Compréhension et analyse de la posture du formateur.trice en Alpha/FLE

Formation Form

  • Prendre du recul et comprendre sa posture en tant que formateur et formatrice ;
  • Approfondir l’analyse partagée des situations rencontrées au quotidien, en faisant des liens avec des apports conceptuels et méthodologiques
  • Echanger des pratiques qui ont bien fonctionné ;
  • Co-construire des outils

Inscription obligatoire pour le 13 février 2023 au plus tard

Programme      -     Inscription

Lire la suite

Cahier CIEP 30

CahCIEP 30

 

Raciste malgré moi

Ensemble, déconstruisons le racisme structurel

(Publié en 2022)

En septembre 2021, après une longue période de confinement forcé dû à la pandémie de Covid-19, le CIEP-MOC lançait, avec la CSC-Diversité, une campagne inédite appelant à déconstruire ensemble le racisme structurel. La journée d’ouverture a rassemblé un public varié et remarquablement nombreux. Ce n’était pas seulement pour le plaisir, bien légitime, de se retrouver en présentiel par une belle journée de septembre. C’était aussi dû à l’acuité de la problématique et à la préparation qui avait préludé à cette campagne. En effet, dans les mois qui ont précédé le lancement de la campagne, le CIEP a construit et proposé, avec l’aide de BePax, des modules de formation visant à appréhender ce concept, sans doute davantage nouveau pour le Mouvement et à en déceler l’enjeu fondamental. Lutter contre le racisme structurel implique, avant toute chose, de prendre conscience et d’accepter le fait que nous sommes socialisé.es dans une société profondément marquée par un racisme qui impacte notre vie, notre manière de penser et notre subjectivité, et que cela imprègne tous les secteurs du quotidien : emploi, santé, logement, enseignement, police, etc.

Lire la suite

Services sans-sens publics

Servoce sans sens publics

Journée d'étude : 

Services sans-sens publics

Mardi 17 janvier 2023 de 9h00 à 17h00 - CINEX Namur

Invitation-Programme

Paupérisation, difficultés d'accès aux droits sociaux, marginalisation, démotivation,....

Les professionnel.les de l'accompagnement et de l'insertion s'accordent sur la précarisation des publics accueillis. Obligées de pallier au vide laissé par les services publics, les équipes de terrain témoignent d'un accroissement de la fracture sociale.

Rejoignez-nous le 17 janvier 2023 pour une journée d'étude consacrée à l'analyse des phénomènes de désaffiliation sociale.

L'après-midi sera consacrée à des ateliers d'échanges entre formateur.trices, travailleur.euses sociaux.les, les animateur.trices,.... afin de mettre en commun des solutions et bonnes pratiques pour faire face aux enjeux d'accroche et de stabilisation des publics 

Formulaire de refus de diffusion de votre témoignage (voix/image) à compléter et envoyer au Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lire la suite

Le statut de cohabitant.e 100% perdant.e

Esper114Supprimer le statut de cohabitant·es : on a tout à y gagner !

C’est parti ! Le 18 novembre dernier a eu lieu la journée de lancement de la campagne pour la suppression du statut de cohabitant·e. Portée conjointement par PAC (Présence et action culturelle) et le CIEP du MOC, cette campagne s’inscrit dans une longue filiation de luttes contre ce statut injuste et discriminant. Elles ont commencé dès son instauration, dans les années 1980, à l’initiative des organisations féministes, car les femmes en ont été les principales victimes, du moment qu’elles vivaient en cohabitation. Au fil du temps, d’autres mouvements ont à leur tour réclamé la fin de ce statut : syndicats, Ligue des Familles, Réseau wallon de lutte contre la pauvreté…

Malgré les efforts, malgré les témoignages illustrant ses nombreux effets iniques, malgré les relais politiques existants, malgré les recours en justice qui donnent souvent raison aux plaignant·es, le statut de cohabitant·e persiste, résidu archaïque d’une époque patriarcale inséré au carrefour de plusieurs branches de la Sécurité sociale et de l’aide sociale.

Depuis la pandémie de Covid-19, une brèche significative s’est produite : l’application de ce statut a été suspendue une première fois durant les confinements ; puis une deuxième fois pour permettre l’hébergement d’urgence des victimes des inondations de l’été 2021 ; et une nouvelle fois pour soutenir l’accueil chez les particuliers des réfugié·es d’Ukraine.

À cet enchevêtrement de crises s’ajoutent désormais la crise énergétique et l’inflation des prix de produits de première nécessité. Ce n’est certes pas dans l’appauvrissement de la population que réside la solution, or c’est bien ce qu’engendre le statut de cohabitant·e qui peut frapper un panel très varié de situations et de profils : des femmes en couple, mais aussi des jeunes aux études recevant une aide du CPAS, un parent hébergeant son fils ou sa mère, des personnes en colocation, des seniors ayant droit à la GRAPA… Lorsqu’on sait que la majorité des revenus de remplacement, même au taux isolé, n’atteignent pas le seuil de pauvreté, on comprend bien que, réduit au taux cohabitant, ce montant ne permet pas de faire face aux dépenses nécessaires pour pouvoir vivre décemment.

Esperluette 114 : Octobre/Novembre/Décembre 2022

Lire la suite

Recherche

Intranet