103Esperluette n°103 - Janvier/Février/Mars 2020

Des savoirs populaires à l'action collective

L'Education populaire au temps du coronavirus

Au moment où ces lignes sont écrites, une pandémie secoue une bonne partie de notre planète et frappe les pays occidentaux. On a parfois le sentiment d’une toute-puissance occidentale, comme si on avait la conviction profonde que, chez nous, un virus qui se répand ne peut pas avoir de conséquences catastrophiques. Après la grippe espagnole en Europe il y a un siècle, des dispositifs de recherche médicale ont été mis en place pour développer rapidement des vaccins, des systèmes performants ont été construits pour la prise en charge des malades. Pourquoi se préoccuper ? Dans certains pays du Sud, par exemple en Inde, des mesures de contrôle de la diffusion
du coronavirus ont été déployées beaucoup plus vite et ce malgré le nombre bien plus réduit de cas que dans les pays occidentaux : probablement, en Inde, la conscience de ce qu’une épidémie peut provoquer relève d’une expérience encore
vivante. Y aurait-il une perte de mémoire dans nos pays qui justifierait une sous-estimation d’un danger ? Y aurait-il une conviction de supériorité occidentale qui est en jeu ?

Lien 

Recherche

Intranet